Chaque mois, nous publions une série d'articles d'intérêt pour les propriétaires - de l'argent Conseils pour économiser de sécurité, check-lists des ménages, des conseils de rénovation, de vrais secrets d'initiés immobilières. Que vous soyez actuellement sur le marché pour une nouvelle maison, ou non, nous espérons que cette information est d'intérêt pour vous. S'il vous plaît n'hésitez pas à passer ces articles à votre famille et vos amis.

ISSUE #1240
Article principal

Sécurité alimentaire : votre cuisine peut-elle passer le test ?
À quoi pense on lorsque nous imaginons une cuisine propre? Des planchers cirés brillants? Des éviers étincelants en acier inoxydable? Des comptoirs impeccables et des placards bien rangés?
Bien entendu ça y participe, mais une cuisine vraiment propre est une cuisine qui permet de garantir la salubrité des aliments – L'apparence seulement ne suffit pas. Toute repose sur l'hygiène.
Dans la maison, les préoccupations de sécurité alimentaire s'articulent autour de trois fonctions principales: la conservation des aliments, la manipulation des aliments, et la cuisson. Pour vérifier comment vous vous positionnez sur chaque chapitre répondez à ce questionnaire puis lisez la suite pour savoir comment vous pourrez préparer des repas et des collations plus sécuritaires.




Aussi ce mois ci......
27 astuces pour vendre votre propriété rapidement au prix le plus élevé possible
Votre propriété est probablement votre plus gros investissement, la vendre est donc une des décisions les plus importantes que vous allez prendre dans votre vie. Pour mieux comprendre le processus de vente d'une propriété, un guide a été préparé par l'industrie. Grâce à ces 27 astuces vous découvrirez comment protéger et capitaliser votre investissement le plus important, réduire votre stress, être en contrôle de la situation et faire le plus grand profit possible.



 
 

Les erreurs courantes avec l'argent et comment les éviter
Votre maison est beaucoup plus qu'une simple structure physique. C'est l'endroit où vous construisez vos souvenirs, où les rêves sont partagés, où des vies entières sont vécues. Beaucoup de souvenirs y sont conservés – comme par exemple la vidéo des premiers pas de votre bébé, la broche de grand-mère ou les vieilles photos de famille – ils ne peuvent tout simplement pas être remplacés. Voilà pourquoi il est important de tout faire pour protéger votre maison contre le feu et le vol.

Liens rapide
Sécurité alimentaire : votre cuisine peut-elle passer le test?
27 astuces pour vendre votre propriété rapidement au prix le plus élevé possible
Les erreurs courantes avec l'argent et comment les éviter
 

 

Top>>

Sécurité alimentaire : votre cuisine peut-elle passer le test ?

À quoi pense on lorsque nous imaginons une cuisine propre? Des planchers cirés brillants? Des éviers étincelants en acier inoxydable? Des comptoirs impeccables et des placards bien rangés?

Bien entendu ça y participe, mais une cuisine vraiment propre est une cuisine qui permet de garantir la salubrité des aliments – L'apparence seulement ne suffit pas. Toute repose sur l'hygiène.

Dans la maison, les préoccupations de sécurité alimentaire s'articulent autour de trois fonctions principales: la conservation des aliments, la manipulation des aliments, et la cuisson. Pour vérifier comment vous vous positionnez sur chaque chapitre répondez à ce questionnaire puis lisez la suite pour savoir comment vous pourrez préparer des repas et des collations plus sécuritaires.

Quiz

Choisissez la réponse qui décrit le mieux la pratique courante dans votre ménage, que vous soyez ou non le gestionnaire principal de la préparation des aliments.

1. La température du réfrigérateur dans ma maison est:
a. 50 degrés Fahrenheit (10 ° C)
b. 41 degrés Fahrenheit (5 ° C)
c. Je ne sais pas; Je ne l'ai jamais mesuré
 

2. La dernière fois que nous avons eu des restes de ragout cuit ou d'autres aliments avec de la viande, du poulet ou du poisson, la nourriture était:
a. refroidie à température ambiante, puis mise au réfrigérateur
b. mise au réfrigérateur immédiatement après que le repas ait été servi
c. laissé à température ambiante pendant une nuit ou plus
 

3. La dernière fois que le drain de l'évier de cuisine a été désinfecté était:
a. la nuit dernière
b. Il y a plusieurs semaines
c. je ne m’en souviens pas
 

4. Si une planche à découper est utilisée pour couper la viande crue, la volaille ou le poisson et qu'elle va être utilisée pour couper un autre aliment, la planche est:
a. réutilisée telle quelle
b. essuyée avec un chiffon humide
c. lavée avec de l'eau chaude et du savon
d. lavée avec de l'eau chaude et au savon, puis désinfectée
 

5. La dernière fois que nous avons mangé des hamburgers à la maison, j'ai mangé le mien:
a. bleu
b. rouge
c. bien cuit
 

6. La dernière fois que nous avons fait de la pâte à biscuits à la maison, la pâte était:
a. faite avec des œufs crus, et j'y ai gouté
b. acheté en magasin, et j'y ai gouté
c. je n'y ai pas gouté jusqu’à ce qu'elle soit cuite
 

7. Je nettoie mes comptoirs de cuisine et autres surfaces qui entrent en contact avec de la nourriture avec:
a. de l'eau
b. de l'eau chaude et du savon
c. de l'eau chaude et du savon, puis une solution d'eau de Javel
d. de l'eau chaude et du savon puis avec un désinfectant commercial
 

8. Lorsque les assiettes sont lavées à la maison, elles sont:
a. lavées par un lave-vaisselle et ensuite séchées à l'air
b. laissées à tremper dans l'évier pendant plusieurs heures, puis lavées avec du savon dans la même eau
c. lavées immédiatement avec de l'eau chaude et du savon dans l'évier
d. lavés immédiatement avec de l'eau chaude et du savon dans l'évier et immédiatement séchées avec un torchon
 

9. La dernière fois que j'ai manipulé de la viande crue, la volaille ou du poisson, je me suis nettoyé les mains par la suite en:
a. les essuyant avec une serviette
b. les rinçant sous l'eau chaude ou froide ou tiède robinet
c. les lavant à l'eau chaude et avec du savon
 

10. La viande, les volailles et les poissons sont décongelés dans ma maison en les mettant:
a. sur le comptoir
b. dans le réfrigérateur
c. au four microondes
 

11. Quand j'achète des fruits de mer:
a. j'achète uniquement du poisson qui est réfrigéré ou sur glace
b. je le met au réfrigérateur dès mon arrivée à la maison
c. parfois je l'achète du panier d'un pêcheur local
 

12. Je sais que les personnes, y compris moi-même, doivent éviter de manger des fruits de mer s'ils ont:
a. le diabète
b. le SIDA
c. le cancer
d. une maladie du foie
--------------------------------------------------------------------------------

Réponses

1. Les réfrigérateurs devraient rester à 41 ° F (5 ° C) ou moins, donc si vous avez choisi la réponse B, donnez-vous deux points. Si vous ne l'avez pas, vous n'êtes pas seul. Beaucoup de gens négligent l'importance de maintenir une température adéquate de réfrigération.

La température du réfrigérateur est maintenue dans de nombreux ménages au-dessus de 50 degrés (10 ° C). On doit mesurer la température avec un thermomètre et, si nécessaire, ajuster la molette de réglage de la température du réfrigérateur. Une température de 41 ° F (5 ° C) ou moins est importante car elle ralentit la croissance de la plupart des bactéries. Cette température ne permettra pas de tuer les bactéries, mais elle va les empêcher de se multiplier, et moins il y en a, moins vous serez susceptible de tomber malade à cause de ces bactéries. La congélation à zéro F (-18 ° C) ou moins arrête la croissance bactérienne (mais ne tue pas toutes les bactéries déjà présentes).

2. La réponse B est la meilleure pratique. Donnez-vous deux points si vous choisi cette réponse.

Les aliments chauds doivent être réfrigérés dans les deux heures après la cuisson. Ne pas conserver la nourriture si elle est restée hors réfrigération pendant plus de deux heures. Ne pas y gouter non plus car même une petite quantité d'aliment contaminé peut vous rendre malade.

Datez les restes afin qu'ils puissent être utilisés dans un délai sécuritaire. En général, ils restent sécuritaire lorsque réfrigérés pendant trois à cinq jours. En cas de doute, jetez-le.

3. Si la réponse A décrit le mieux votre e pratique, donnez-vous deux points. Donnez-vous un point si vous avez choisi B.

Le drain de l'évier de la cuisine est souvent négligé, mais il doit être désinfectés régulièrement en versant dans l'évier une solution de 1 cuillère à café (5 millilitres) d'eau de Javel mélangée dans 1 quart (environ 1 litre) d'eau ou en versant une solution d'un agent de nettoyage commercial en suivant les instructions du produit. Les particules d'aliments se retrouvent piégées dans le drain et avec l'humidité elle créent un environnement idéal pour la croissance bactérienne.

4. Si la réponse D décrit le mieux la pratique de votre ménage, donnez-vous deux points.

Si vous avez choisi la réponse A, vous violez une règle de sécurité alimentaire importante: ne jamais laisser la viande crue, la volaille et le poisson entrer en contact avec d'autres aliments. La réponse B n'est pas bonne non plus. Un lavage incorrect, comme avec un chiffon humide, ne pourra pas éliminer les bactéries. Enfin laver seulement avec de l'eau et du savon peut s'avérer insuffisant.

5. Donnez-vous deux points si vous avez choisi de répondre C.

Si vous ne avez pas de thermomètre à viande, il y a d'autres façons de déterminer si la cuisson est complète:

  • Pour les poissons, glisser la pointe d'un couteau tranchant dans la chair et tirez de côté. Les bords doivent être opaque et le centre légèrement translucide et la chair doit commencer à se détacher en morceaux. Laissez reposer le poisson de trois à quatre minutes pour terminer la cuisson.
  • Pour les crevettes, le homard et les pétoncles, vérifier la couleur. Pour les crevettes et le homard la couleur doit être rouge et la chair opaque et nacrée. Les pétoncles deviennent blanches comme le lait ou opaques et fermes.
  • Pour les palourdes, les moules et les huitres, surveillez le moment où leurs coquilles s'ouvrent. Faire bouillir trois à cinq minutes de plus. Jetez les coquillages qui restent fermés.
  • Lorsque vous utilisez le four microondes, faire pivoter le plat à plusieurs reprises pour s’assurer d'une cuisson uniforme. Suivez les temps de repos recommandés. En fin de cuisson, vérifiez la cuisson des fruits de mer à plusieurs endroits avec un thermomètre à viande pour vous assurer que le produit a atteint en tous points la bonne température.

6. Si vous avez répondu A, vous risquez une infection par Salmonella Enteritidis, une bactérie qui peut être présente dans les oeufs en coquille. Seule une cuisson de l'œuf ou de tout produit alimentaire contenant des oeufs à une température interne d'au moins 145 ° F (63 ° C) tue ces bactéries. Si vous avez répondu C - manger le produit cuit - vous pouvez compter deux points.

Comptez aussi deux points pour la réponse B. Les aliments contenant des oeufs crus, comme la crème glacée maison, la pâte à gâteau maison, la mayonnaise maison et le lait de poule maison, comportent un risque d'infection à la Salmonella. Toutefois les produits commerciaux ne comportent pas de risque. Les produits commerciaux sont en effet fabriqués avec des œufs pasteurisés; ces oeufs ont été suffisamment chauffés pour éliminer les bactéries. Ils peuvent aussi contenir un agent acidifiant qui tue les bactéries. Les préparations commerciales de pâte à biscuits ne présentent pas de danger alimentaire.

Si vous voulez consommer de la pate faite maison ou d'autres aliments contenant des œufs crus il serait préférable de remplacer les œufs crus par des œufs pasteurisés. Les oeufs pasteurisés sont habituellement vendus par votre épicier dans le comptoir réfrigéré des produits laitiers.

Voici d'autres conseils concernant l'utilisation des œufs:

  • Acheter des oeufs réfrigérés seulement et conservez-les au réfrigérateur jusqu'à ce que vous soyez prêt à les cuire et les servir.
  • Bien faire cuire les œufs jusqu'à ce que le jaune et le blanc soient fermes, qu'il n'y ait plus de partie liquide dans les œufs brouillés.
  • Bien cuire les pates alimentaires et les farces qui contiennent des oeufs.

7. Les réponses C ou D vous font gagner deux points. La réponse B vous fait gagner un point. D'après Guzewich de la FDA (Food and Drug Administration) l'eau de Javel et les produits de nettoyage commerciaux sont les meilleurs désinfectants - à condition qu'ils soient dilués selon les instructions du fabricant. Ce sont donc les produits les plus efficaces pour se débarrasser des bactéries. L'eau chaude et le savon sont utiles mais ne peuvent pas tuer toutes les souches de bactéries. L'eau peut permettre de se débarrasser de la saleté visible, mais pas des bactéries.

En outre il faut s’assurer d’utiliser des torchons et éponges propres. Ils peuvent abriter des bactéries lorsque humides ou mouillés et favoriser leur croissance.

8. Les réponses A ou C vous valent deux points. Les réponses B et D comportent des problèmes potentiels. Lorsque des plats sont laissés dans l'eau pendant une longue période, une soupe de bactéries est crée a déclaré Buchanan de la FDA. Les restes de nourriture laissés sur le plat nourrissent les bactéries et contribuent à leur prolifération. Lorsque vous lavez la vaisselle à la main, dit-il, il est préférable de les laver dans les deux heures. Il est aussi préférable de les sécher à l'air libre afin qu'il ne soient pas manipulés alors qu'ils sont encore mouillés.

9. La seule réponse correcte est C. Donnez-vous deux points si vous avez choisis cette réponse.

Il faut se laver les mains avec de l'eau chaude et du savon pendant au moins 20 secondes avant et après la manipulation des aliments, surtout la viande crue, la volaille et le poisson. Si vous avez une infection ou avez une plaie sur vos mains portez des gants en caoutchouc ou en plastique. Il faut se laver les mains gantées aussi souvent les mains nues, car les gants peuvent ramasser les bactéries. Toutefois lors du lavage des mains gantées vous n'avez pas besoin d'enlever vos gants et lavez vos mains nues, aussi.

10. Donnez-vous deux points si vous avez choisi B ou C. Les experts de la sécurité alimentaires recommandent que les aliments soient décongelés dans le réfrigérateur ou le four à microondes ou en les mettant dans un sac en plastique étanche immergé dans l'eau froide et en changeant l'eau toutes les 30 minutes. La décongélation progressive pour toute une nuit est la meilleure solution car elle conserve la qualité des aliments.

Lorsque vous décongelez au microonde suivez les instructions sur le paquet. Laisser environ deux pouces (environ cinq centimètres) entre l'aliment et la surface interne du microonde pour permettre à la chaleur de circuler. Les petits morceaux seront décongelés plus uniformément que les gros morceaux de nourriture. Les aliments décongelés au four à microonde doivent être cuits immédiatement après décongélation.

Ne décongelez pas la viande, la volaille et les produits du poisson sur le comptoir ou dans l'évier sans eau froide; les bactéries se multiplient rapidement à la température ambiante.

Faire mariner les aliments au réfrigérateur, pas sur le comptoir. Jeter la marinade après utilisation car elle contient des liquides ayant été en contact direct avec la viande. Ces liquides peuvent contenir des bactéries. Si vous souhaitez utiliser la marinade comme trempette ou une sauce, la réserver avant d'y ajouter les aliments crus.

11. Les réponses A et B sont corrects. Donnez-vous deux points dans les deux cas.

Lors de l'achat de fruits de mer frais, n'acheter que chez des distributeurs de renom qui gardent leurs produits réfrigérés ou qui les vendent sur glace. Méfiez-vous des vendeurs qui vendent le poisson de leur sac de pèche ou de l'arrière de leur camion.

N'achetez pas de fruits de mer congelés si les emballages sont ouverts, déchirés ou écrasés sur les bords. Évitez les paquets qui sont au-dessus de la ligne de gel dans le congélateur de la boutique. Si le couvercle de l'emballage est transparent, recherchez des signes de givre ou de cristaux de glace. Cela pourrait signifier que le poisson a soit été stocké pendant une longue période ou soit été décongelés et recongelés.

  • Les pêcheurs récréatifs qui prévoient manger leurs prises devraient suivre les avis des gouvernements locaux sur les zones de pêche et la consommation de poisson provenant de certaines zones.
  • Comme avec de la viande et de la volaille, si les fruits de mer se sont pas consommés dans les deux jours suivant l'achat, il faut les entreposer dans la partie la plus froide du réfrigérateur, habituellement sous le compartiment congélateur ou dans un emballage spécial pour la viande. Évitez de ranger l'emballage à l'étroit avec d'autres articles. Vous devez permettre à l'air de circuler librement autour de l'emballage. Sinon, envelopper la nourriture hermétiquement dans du papier ou du papier spécial pour congélateur. L'emballage doit être étanche pour le protéger contre les fuites d'air et pour assurer leur conservation dans le congélateur.
  • Jeter les crustacés, tels que les homards, les crabes, les huitres, les palourdes et les moules, s'ils meurent pendant le stockage ou si leurs coquilles fissure ou se casse. Les crustacés se referment lorsque leur coquille est touchée à plusieurs reprises.

12. Si vous êtes sous traitement pour l'une des maladies suivantes (ainsi que quelques autres), vous devriez éviter les fruits de mer crus. Donnez-vous deux points si vous connaissiez une ou plusieurs des conditions à risque.

Les personnes atteintes de certaines maladies et conditions doivent être particulièrement prudentes car leurs maladies ou les médicaments qu'ils prennent peuvent les rendre malade ou même décéder suite à la consommation de fruits de mer contaminés.

Ces conditions comprennent:

  • une maladie du foie, soit due à l'utilisation excessive d'alcool, une hépatite virale, ou d'autres causes comme l'hémochromatose, un déséquilibre du fer ou le diabète
  • diabetes
  • des problèmes d'estomac, y compris une chirurgie de l'estomac et un dérèglement de l'acide gastrique (par exemple l'utilisation d’antiacide)
  • cancer
  • troubles immunitaires, y compris le SIDA
  • l'utilisation de stéroïdes, être asthmatique ou avoir de l'arthrite
  • Les adultes séniors peuvent également être à risque parce qu'ils ont plus souvent, ces conditions.

Les personnes atteintes de ces maladies ou conditions ne devraient jamais manger fruits de mer crus mais seulement des fruits de mer qui ont été bien cuits.

--------------------------------------------------------------------------------

Évaluation des pratiques d'hygiène alimentaire dans votre ménage

24 points: soyez confiants quant à la sécurité des aliments servis dans votre maison.

12-23 points: Réexaminez vos pratiques. Vous ne suivez pas certaines règles.

11 points ou mois: prendre immédiatement des mesures pour corriger les techniques de manipulation des aliments, de stockage et de cuisson. Vos pratiques actuelles peuvent vous mettre en danger ainsi que votre famille.

 

 

Top>>

27 astuces pour vendre votre propriété rapidement au prix le plus élevé possible


"....découvrez comment protéger et capitaliser votre investissement le plus précieux...."


Votre propriété est probablement votre plus gros investissement, la vendre est donc une des décisions les plus importantes que vous allez prendre dans votre vie. Pour mieux comprendre le processus de vente d'une propriété, un guide a été préparé par l'industrie. Grâce à ces 27 astuces vous découvrirez comment protéger et capitaliser votre investissement le plus important, réduire votre stress, être en contrôle de la situation et faire le plus grand profit possible.

1. Comprenez pourquoi vous vendez votre maison

Votre motivation à vendre est le facteur qui déterminera la manière dont vous aller aborder le processus. Elle affectera tout : le prix que vous demanderez, le temps que cela prendra, l'argent et les efforts que vous êtes prêt à investir pour préparer la vente de votre maison. Par exemple, si votre but est une vente rapide, cela déterminera votre approche. Si vous voulez maximiser votre profit, le processus de vente pourrait être plus long nécessitant ainsi une approche différente.

2. Gardez les raisons de votre vente pour vous-même

Les raisons pour lesquelles vous vendez votre maison affecteront la manière dont vous négocierez sa vente. En gardant cela pour vous, vous ne fournissez pas d'arguments à vos acheteurs éventuels. Par exemple, doivent-ils savoir que vous devez déménager rapidement ? Cela pourrait devenir rapidement un désavantage dans le processus de négociation. Si on vous le demande, dites simplement que vos besoins ont changés. Souvenez-vous que vos raisons de vendre ne regardent que vous.

3. Avant de fixer le prix - Faites vos devoirs

Quand vous fixez votre prix, vous faites connaître aux acheteurs le prix maximum qu'ils auront à payer pour votre propriété. En tant que vendeur, vous voudrez obtenir le plus près que possible du prix demandé. Si vous commencez en demandant trop cher, vous courez le risque de ne pas être pas pris au sérieux par des acheteurs et leurs agents, mais si vous demandez un prix trop bas, vous pourriez vendre pour beaucoup moins cher que ce que vous espériez.

Fixez le prix de vente

Si vous demeurez en banlieue - si votre maison possède des caractéristiques semblables ou identiques à d'autres de votre quartier, si elle a été construite pendant la même période, regardez simplement les ventes récentes de votre voisinage pour vous donner une bonne idée de la valeur de votre maison.

Si vous demeurez dans un vieux quartier – Parce que le voisinage change avec le temps, chaque maison peut être différente de façon mineure ou substantielle. Pour cette raison, vous constaterez probablement qu'il n'y a pas beaucoup de maisons vraiment comparables à la vôtre. Dans ce cas, vous pouvez envisager les services d'un agent immobilier qui pourra vous aider dans le processus d'estimation de la valeur.

Si vous décidez de vendre par vous-même - une bonne façon d'établir la valeur est de repérer les maisons qui ont été vendues dans votre voisinage durant les 6 derniers mois, y compris celles qui sont sur le marché actuellement. C'est de cette manière que les acheteurs éventuels évalueront votre maison. Au Palais de Justice (bureau d'enregistrement), vous trouverez toute l'information sur les ventes immobilières.

4. Visitez la compétition

La meilleure façon de connaître votre compétition et de découvrir ce qui décourage les acheteurs est d'aller examiner ces points lors des visites libres. Prenez note de l'apparence intérieure et extérieure, de la taille du terrain, du secteur et d'autres particularités. Notez, non seulement le prix demandé, mais aussi toutes les inclusions et exclusions. Souvenez-vous que, si vous voulez vendre rapidement, vous ne devez pas fixer un prix plus haut que l'ensemble de la compétition.

5. Faire une évaluation est un avantage

Parfois une bonne évaluation peut être un avantage pour la vente de votre maison. L'obtention d'une évaluation est une bonne manière de faire savoir à des acheteurs éventuels que vous êtes sérieux. Cependant, une évaluation vous coûtera des frais, elle est valide pour un temps limité et rien ne garanti que vous aimerez le montant suggéré.

Évaluation municipale – qu'est-ce que cela veut vraiment dire ?

Certaines personnes pensent que l'évaluation municipale est une manière d'évaluer une maison. Le problème est que les évaluations sont basées sur certains critères qui ne sont pas nécessairement en relation avec la valeur de votre propriété, donc ils ne peuvent pas nécessairement refléter la vraie valeur de votre maison.

7. Considérez un agent immobilier ®

Selon les dernières statistiques, presque les deux tiers des gens qui ont vendu par eux-mêmes leurs maisons disent qu'ils ne le feraient pas de nouveau. Les principales raisons sont en relation avec le prix à établir, le marketing, les soucis des responsabilités légales et le manque de temps. Si vous décidez de faire appel à un Agent immobilier, considérez-en deux ou trois. Soyez aussi prudent à propos des estimations de la valeur qui sont trop basses mais méfiez vous autant que celles qui sont trop hautes.

Tous les agents immobiliers ne sont pas les mêmes! Un agent immobilier professionnel connaît le marché et il détient l'information sur les dernières ventes, les inscriptions actuelles, possède un plan de marketing et peut fournir des références et témoignages de clients satisfaits. Évaluez chaque candidat soigneusement sur la base de leur expérience, leurs qualifications, leur enthousiasme et leur personnalité. Soyez sûr de choisir quelqu'un en qui vous avez confiance et qu'il fera un bon travail pour vous.

Si vous voulez vendre par vous-même, vous pouvez toujours parler à un agent immobilier. Beaucoup peuvent vous aider avec des documents écrits, des contrats, etc. Si des problèmes surgissent, vous avez quelqu'un à qui vous pouvez aisément faire appel.

8. Assurez-vous d'avoir une marge de manœuvre pour négocier

Avant de décider du prix que vous demanderez, assurez-vous d'avoir une marge de manœuvre pour négocier. Par exemple, définissez votre prix de vente le plus bas. Vérifiez alors vos priorités à savoir, si vous voulez maximiser votre bénéfice ou garder un prix tout près de la valeur marchande pour vendre rapidement.

9. Les apparences importent – Faites-les compter!

L'apparence est si importante qu'il serait imprudent de l'ignorer. L'apparence et la décoration de votre maison produiront une réaction émotionnelle plus grande que tout autre facteur. Les acheteurs potentiels réagissent à ce qu'ils voient, entendent, ressentent et sentent même si le prix demandé est très intéressant.

10. Demandez des avis honnêtes

La plus grande erreur que vous pouvez faire à ce moment est de vous fier seulement à votre propre jugement. Ne soyez pas timide de demander à d'autres personnes leur avis honnête. Vous devez être objectif au niveau des avantages et des désavantages qu'offre votre maison. Heureusement, votre agent immobilier ne sera nullement intimidé de discuter de ce qui doit être fait pour rendre votre maison plus attrayante.

11. Nettoyez et réparez tout, même si cela semble insignifiant

Nettoyez les buissons et arbustes, débarrassez-vous du désordre, déclarez la guerre à la poussière, réparez la porte qui grince, l'interrupteur de la lumière qui ne fonctionne pas et la fente minuscule dans le miroir de la salle de bains, parce que ces petits détails pourraient faire échouer la vente et vous ne savez jamais ce qui peut décourager des acheteurs. Souvenez-vous, votre compétition n'est pas seulement les autres maisons à vendre, mais aussi les maisons neuves.

12. Permettez aux acheteurs éventuels de s'imaginer vivre dans votre propriété

La dernière chose que vous voulez que les acheteurs potentiels ressentent en visitant votre maison est qu'ils puissent s'immiscer dans votre environnement. Évitez le désordre, comme par exemple ; trop de bibelots, d'objets sur les meubles, ... Décorez dans des couleurs neutres, comme blanc ou beige et placez quelques articles soigneusement choisis pour ajouter de la chaleur et du caractère. Vous pouvez augmenter l'attrait de votre maison avec un bouquet de fleurs bien placé ou un pot-pourri dans la salle de bain. Les revues de décoration intérieure offrent de bons astuces.

13. Tuez les odeurs !

Vous pouvez ne pas vous en rendre compte, mais des odeurs étranges comme la friture, les animaux de compagnie ou la fumée peuvent rapidement décourager les acheteurs. Si des acheteurs éventuels savent que vous avez un chien, ou que vous fumez, ils commenceront à sentir toutes sortes d'odeurs et observeront des taches qui n'existent même pas. Ne laissez pas d'indices.

14. Soyez un vendeur intelligent - Révélez tout !

Un vendeur proactif notifie par écrit tous problèmes à ses acheteurs. Cela peut réduire sa responsabilité et éviter des procès légaux, par la suite.

15. Plus de prospects ... plus de résultats

Quand vous maximisez les possibilités de visibilité pour votre propriété, vous attirerez très probablement plus qu'un acheteur éventuel. Il est beaucoup mieux d'avoir plusieurs acheteurs parce qu'ils rivaliseront l'un avec l'autre, un acheteur simple ne tentera pas de rivaliser avec vous.

16. Gardez vos émotions pour vous pendant les négociations

Oubliez ce que vous avez investi dans votre maison. Soyez détaché, c'est une façon habile de négocier en affaires. Vous aurez certainement un avantage sur ceux qui ne peuvent pas mettre leurs émotions à l'écart.

17. Connaissez les motivations de votre acheteur

Mieux vous connaissez votre acheteur, mieux vous pourrez utiliser le processus de négociation dans votre intérêt. Cela vous permet de contrôler la vitesse et la durée du processus.

Règle générale, les acheteurs souhaitent acheter la meilleure propriété au meilleur prix. Savoir ce qui les motive vous permet de négocier plus efficacement. Par exemple, votre acheteur doit déménager rapidement, armé de cette information, vous êtes dans une meilleure position pour négocier.

18. Qu'est-ce que l'acheteur peut réellement se payer ?

Aussitôt que possible, essayez de connaître le montant de l'hypothèque maximale allouée à l'acheteur. Si son offre est basse, renseignez-vous auprès de son agent immobilier à propos de sa capacité de payer.

19. Quand l'acheteur aimerait-il prendre possession ?

Généralement, le moment où les acheteurs "aimeraient" prendre possession vous aidera à connaître le temps disponible pour la négociation. Connaître leur date limite est un avantage en votre faveur.

20. Ne signez jamais l'achat de votre prochaine maison avant d'avoir vendu la vôtre

Prenez garde de ne pas conclure pour une nouvelle maison alors que vous faites encore des paiements hypothécaire sur votre maison actuelle, vous risquez d'accepter la première offre venue.

21. Déménager avant d'avoir vendu peut devenir un désavantage pour vous

Il a été prouvé qu'il est plus difficile de vendre une maison vide parce qu'elle n'est pas attirante. Les acheteurs saisissent le message que vous avez une autre maison et que vous êtes probablement très motivé à vendre. Cela pourrait vous coûter des milliers de dollars.

22. Les dates limites créent un inconvénient sérieux

N'essayez pas de vendre pour une certaine date. Cela ajoute de la pression inutile et c'est un inconvénient sérieux aux négociations. Soyez flexible sur la date d'occupation.

23. Ne soyez pas offusqué par une offre trop basse

Inévitablement, l'offre risque d'être en dessous de la valeur que vous attribuez à votre propriété. Ne soyez pas offusqué, évaluez l'offre objectivement. Assurez-vous qu'elle précise clairement le prix offert, le montant de l'acompte, les versements hypothécaires, les délais et toute autre demande. Cela peut simplement servir de point de départ à la négociation.

24. L'offre est trop basse

Vous pouvez faire une contre-proposition à une offre basse ou même à une offre qui est près du prix demandé. Cela fait savoir à l'acheteur que sa première offre n'est pas perçue comme étant sérieuse. Négociez uniquement avec les acheteurs sérieux.

25. Assurez-vous du montant de l'hypothèque de l'acheteur

Si vous estimez qu'une offre est inadéquate, assurez-vous que l'acheteur détient une pré- autorisation pour le montant de l'hypothèque qu'exige votre prix. Demandez-lui comment il est parvenu au montant de son offre et suggérez-lui de comparer le prix de votre maison à celui d'autres vendues dans votre quartier.

26. Assurez-vous que le contrat de vente est complet

Pour éviter des problèmes, assurez-vous que toutes les conditions, les dépenses et les responsabilités sont expliquées clairement dans le contrat de vente. Il doit inclure quelques renseignements tels que la date de signature de l'acte de vente, les noms des parties impliquées, l'adresse de la propriété vendue, le prix d'achat, l'institution financière, la date maximale de l'approbation du prêt, le nom du notaire instrumentant, le type d'acte y compris n'importe quelle éventualité qui est à préciser et les biens personnels qui sont inclus (ou exclus) de la vente.

27. Résistez à changer les clauses du contrat

Par exemple, si l'acheteur veut aménager avant la signature, refusez. Dites que vous avez été avisé de ne jamais faire de pré occupation. Ce n'est pas le moment de prendre des risques de faire échouer la vente.

 

 

Top>>

Les erreurs courantes avec l'argent et comment les éviter

Tout le monde fait des erreurs avec leur argent. La chose importante est de les minimiser. Une des meilleures façons de le faire est d'apprendre des erreurs des autres. Voici notre liste des erreurs les plus importantes et comment les éviter en premier lieu.

1.  Acheter des articles dont vous n'avez pas besoin ... et en plus de payer un supplément en intérêt. Chaque fois que vous faites un achat sous impulsion par carte de crédit et que vous ne payez pas le solde à l'échéance vous pourriez alors payer des intérêts sur cet achat pendant des mois ou des années. Dépenser de l'argent pour quelque chose dont vous n'avez pas vraiment besoin peut être un gaspillage de votre argent. Mais vous pouvez empirer la situation en portant l'achat sur une carte de crédit et en payant des frais d'intérêt mensuels.

Pour les achats couteux faites des recherches et faites des comparaisons avant d'acheter. Demandez-vous si vous avez vraiment besoin de l'article. De plus, attendez un jour ou deux, ou seulement quelques heures, afin de réfléchir, au lieu de prendre une décision rapide et couteuse vous pourriez être amené à regretter.

Il y a de bonnes raisons de payer les achats importants avec une carte de crédit, entre autres pour les protections supplémentaires offertes par la carte en cas de problème. Si vous payez un achat avec une carte de crédit au lieu de payer en espèces, par chèque ou par carte de débit (qui déduit automatiquement le montant de votre compte bancaire), choisissez judicieusement la façon de remboursez. Par exemple, profiter des offres sans intérêt sur les achats par carte de crédit. Ces offres ne sont valables que pour un certain nombre de mois (par contre assurez vous de bien comprendre quand et comment les frais d'intérêt pourraient commencer à être facturés).

Finalement, payez la totalité du solde de votre carte de crédit ou tout au moins autant que vous le pouvez pour éviter ou minimiser les frais d'intérêt qui peuvent s'accumuler de façon significative.

Si vous ne payez que le montant minimum dû sur votre carte de crédit, vous pourriez finir par payer plus en frais d'intérêt que ce que l'article vous a couté à l'achat. Par exemple : si vous ne payez que le paiement minimum dû sur un ordinateur de 1000 $, disons que ce paiement est d'environ 20 $ par mois, le coût total à un taux annuel de plus de 18 % s'approche de 3000 $, et il vous faudra près de 19 ans pour le rembourser.

2.  Le surendettement. Être en mesure d'emprunter nous permet d'acheter des vêtements ou des ordinateurs, prendre des vacances ou acheter une maison ou une voiture. Mais contracter trop de dettes peut être un sérieux problème. Chaque année des millions d'adultes de tous âges se débattent pour payer leurs prêts, les cartes de crédit et les autres factures.

3.  Apprenez à être un bon gestionnaire. Il faut aussi pouvoir reconnaitre les signes avant-coureurs d'un grave problème d'endettement. Ceux-ci peuvent inclure l'emprunt d'argent pour effectuer des paiements sur des prêts que vous avez accumulés, délibérément payer en retard des factures, et négliger les visites chez le médecin, le dentiste ou d'autres activités importantes parce que vous pensez que vous ne disposez pas d'assez d'argent.

Si vous croyez que vous êtes en surendettement, prendre des mesures correctives. Par exemple, essayez de rembourser dès que possible vos prêts porteurs de taux d’intérêt les plus élevés (généralement vos cartes de crédit), même si vous accumulez des soldes plus élevés sur les autres prêts. Pour vos nouveaux achats, au lieu d'utiliser votre carte de crédit, essayez de payer en liquide, avec un chèque ou une carte de débit.

Vous pouvez aussi considérer de consulter des conseillers en crédit fiables. Ces services peuvent vont aider sans coût ou a peu de coût. Malheureusement, soyez vigilent et soyez conscient qu'il y a des escrocs se faisant passer pour des cliniques de redressement de crédit et d'autres entreprises offrant des consolidations de dette qui peuvent exiger des frais importants pour des promesses ou des services non tenus et dont vous pouvez souvent vous occuper vous-même.

4.  Le paiement en retard de factures ou ternir votre réputation d'autres façons. Il existe des entreprises appelées bureaux de crédit qui préparent des rapports de crédit à l'usage des prêteurs, des employeurs, des compagnies d'assurance, des propriétaires et autres personnes ou entités qui ont besoin de connaître la fiabilité financière de quelqu'un, basée en grande partie sur les antécédents de chaque personne et concernant le paiement de ses factures et dettes. Les bureaux de crédit, les prêteurs et autres sociétés de crédit produisent également des analyses qui tentent de résumer et d'évaluer le dossier de crédit d'une personne en utilisant un système de points.

Bien qu'un ou deux paiements en retard sur vos prêts ou autres engagements réguliers (comme le loyer ou les factures de téléphone) sur une longue période peuvent ne pas nuire sérieusement à votre dossier de crédit, prendre l'habitude de payer en retard va certainement vous nuire. Au fil du temps, vous pourriez être pénalisé d'un taux d'intérêt plus élevé sur votre carte de crédit ou sur un prêt dont vous avez vraiment besoin. On pourrait aussi vous refuser un emploi ou la location d'un appartement. Une assurance pourrait aussi vous couter plus cher. Votre dossier de crédit sera également entaché par une faillite ou une ordonnance du tribunal vous obligeant à verser de l'argent à la suite d'un procès.

Payez vos factures mensuelles à temps. Examiner aussi périodiquement vos rapports de crédit pour vous assurer que les informations qu'ils contiennent reflètent bien votre situation financière.

5.  Posséder trop de cartes de crédit. Deux à quatre cartes (y compris celles de grands magasins, compagnies pétrolières et autres détaillants) est le bon nombre pour la plupart des adultes. Pourquoi ne pas posséder plus de cartes?

Plus vous avez de cartes de crédit, plus grande est la tentation de les utiliser pour des achats impulsifs couteux. En outre, chaque carte que vous possédez - même celles dont vous ne vous servez pas - représente de l'argent que vous pourriez emprunter jusqu'à la limite de crédit autorisée sur la carte. Si vous demandez un nouveau crédit vous serez évalué comme quelqu'un qui, en théorie, pourrait s'endetter jusqu'à concurrence des crédits accordés sur vos cartes et vous ne pourriez être admissible qu'à un prêt plus petit ou plus couteux.

Sachez également que les sociétés de cartes de crédit commercialisent agressivement leurs produits sur les campus universitaires, à des concerts, des jeux de ballon ou d'autres événements souvent fréquentés par de jeunes adultes. Leurs offres peuvent sembler tentantes et même inoffensives - un T-shirt ou un frisbee gratuit - ou 10% de réduction sur votre premier achat si vous complétez une demande pour une nouvelle carte. Avant de le faire considérez les conséquences possibles sur votre crédit. Ne souscrivez pas à une carte de crédit juste pour obtenir un superbe T-shirt. Il serait plus judicieux d'acheter ce T-shirt dans une boutique pour 14,95 $ et ainsi vous épargner les couts potentiels et les ennuis associés à cette carte supplémentaire.

6.  Surveillez vos dépenses. Il est très facile de dépenser sans compter dans certains domaines et de puiser dans d'autres priorités, y compris vos économies à long terme. Notre suggestion est d'essayer tout système ç votre portée, allant d'un programme budgétaire sur ordinateur aux notes rédigées à la main – tout ce qui vous aidera à suivre vos dépenses chaque mois et qui vous permettra de fixer et de vous tenir à des limites que vous considérez appropriées. Un budget n'a pas à être compliqué, intimidant ou douloureux - juste quelque chose qui fonctionne et qui vous permet de contrôler sur vos dépenses.

7.  Ne pas épargner pour votre avenir. Nous savons qu'il peut être difficile de rassembler assez d'argent pour payer une résidence, une voiture et pour les autres dépenses chaque mois. Toutefois les experts considèrent qu'il est tout aussi important pour les jeunes gens d'économiser de l'argent pour remplir leurs objectifs à long terme. Ces objectifs peuvent comprendre l'achat d'une maison, posséder une entreprise ou épargner pour la retraite (même si celle-ci est dans 40 ou 50 ans).

Commencez par vous rétribuer en premier. Cela signifie que même avant de payez vos factures chaque mois, vous devriez mettre de l'argent dans un régime d'épargne pour votre avenir. Souvent, la façon la plus simple est de faire des virements automatiques de votre compte en banque ou par votre employeur vers un compte d'épargne ou d'acheter des obligations d'épargne ou d'investissement, comme un fonds commun de placement qui achète des actions et obligations.

Même si vous commencez avec seulement 25 $ ou 50 $ par mois, vous serez de toute façon plus près de votre objectif. La chose importante est de commencer à épargner le plus tôt possible, dès que vous le pouvez – y compris épargner pour votre retraite bien que cela puisse sembler à des années lumière. De cette façon vous pourrez bénéficier de l'effet de l'intérêt composé. L'intérêt composé réfère au moment où un investissement rapporte des intérêts. Avec le temps les montants combinés gagnent encore plus d'intérêt, et ainsi de suite jusqu'à ce qu'une plus grande somme d'argent en résulte après de nombreuses années.

Les institutions bancaires payent des intérêts sur les comptes d'épargne. Cependant, les dépôts bancaires ne sont pas la seule façon de faire fructifier votre argent. Les investissements comme les actions, les obligations et les fonds communs de placement peuvent être des alternatives intéressantes aux dépôts bancaires. Ils offrent souvent un taux de rendement plus élevé sur de longues périodes. Souvenez vous toutefois qu'ils sont plus risqués et peuvent engendrer une perte temporaire ou permanente de la valeur.

8.  Payer trop de frais. Lorsque c'est possible, utilisez les guichets automatiques de vos propres institutions financières ou les guichets automatiques appartenant à des institutions financières qui ne facturent pas de frais. Vous pouvez en effet payer 1 $ à 4 $ en frais si vous obtenez l'argent d'un guichet automatique qui n'est pas la propriété de votre institution financière ou ne fait pas partie d'un réseau ATM auquel votre banque appartient.

Essayez de ne pas faire de chèques sans provisions. Ce sont des chèques émis par vous pour un montant supérieur à celui que vous avez sur votre solde bancaire. Ces chèques peuvent entrainer des frais de service de votre institution financière (environ 15 $ à 30 $ pour chaque chèque) en plus des frais exigés de marchands. La meilleure précaution est de garder votre chéquier à jour et de surveiller de près votre solde. C'est facile à faire par les services de banque en ligne et par téléphone. Pensez aussi à enregistrer vos transactions par carte de débit à partir de guichets automatiques et auprès de commerçants afin que vous ayez la certitude d'avoir assez d'argent dans votre compte lorsque ces retraits seront traités par votre banque.

Les institutions financières offrent également des services de protection de découvert qui peuvent vous éviter l'embarras et l'inconvénient d'avoir un chèque sans fonds retourné à un commercant. Mais attention avant de signer parce que ces programmes engendrent des frais. Chaque fois que possible, utiliser les guichets automatiques de votre propre institution financière ou les guichets automatiques appartenant à des institutions qui ne facturent pas de frais.

Si possible payez votre solde de carte de crédit chaque mois, de sorte que vous puissiez éviter ou que vous puissiez minimiser les frais d'intérêt. Envoyer votre paiement à temps pour éviter des frais supplémentaires. Si vous ne vous attendez pas à payer votre facture de carte de crédit au complet la plupart des mois, envisager d'utiliser une carte avec un taux d'intérêt bas et une période de grâce généreuse (le nombre de jours avant que la compagnie de carte de crédit commence à vous faire payer des intérêts sur les nouveaux achats).

9.  Ne pas prendre la responsabilité de vos finances. Faites des recherches et comparaisons pour trouver des services financiers qui correspondent à vos besoins et au meilleur coût. Assurez-vous de vérifier vos factures et vos relevés bancaires dès que possible à leur arrivée ou surveillez vos comptes régulièrement en ligne ou par téléphone. Vous devez vous assurer qu'il n'y a pas d'erreurs, pas de frais ou dépenses non autorisés ou qu'un voleur d'identité n'est pas en train d'utiliser votre compte pour commettre une fraude.

Conservez une copie de tous les contrats ou autres documents qui concernent vos comptes bancaires, de sorte que vous puissiez les consulter en cas de litige. Rappelez-vous aussi que le moyen le plus rapide de régler un problème est en général de travailler directement avec votre banque ou votre fournisseur de services.

 

 

Top>>